Recharger la plage, ça coûte !

Recharger une plage, ça coûte un pognon de dingue !!!!

Le Collectif Mar Vivo s’est d'abord battu pour que la plage ne soit pas accidentogène.

Rappelez vous 2018, ces morceaux de béton et cette ferraille qui dépassaient, car tout le sable était parti. De nombreux riverains et estivants sont tombés en marchant le long des murs riverains de la plage, dans l’indifférence totale de la municipalité. Les pompiers ont souvent été sollicités. La plage a été totalement abandonnée (écoutez notre chanson sur youtube        https://youtu.be/Nt4EEXYzrYI).

En rechargeant la plage, on recouvre tous ces vestiges de canalisations enterrées prêtes à vous agresser les jambes. On rend donc la plage sécure. Et cela mérite l’investissement, au profit de la sécurité.

Le coût de la plage refaite s'appelle un INVESTISSEMENT, pour sauver la saison estivale 2019. La ville de La Seyne Sur Mer, station balnéaire, n'a pas vocation à faire fuir les touristes. Le tourisme est le "business model" évident pour cette ville. Il fait vivre les commerces, développe les emplois, dynamise les investissements pour rénover cette ville qui est encore figée dans les années 1960. 

Ainsi, le coût de la plage refaite, avec de l'argent public, va générer un RETOUR SUR INVESTISSEMENT, au profit des riverains et des touristes.

Il est à noter que le coût pour refaire la plage est la conséquence de travaux inconséquents sur St Elme. Les anciens pécheurs avaient fait un port avec une circulation d'eau dans ce port, qui était ouvert par un pont. Tout cela basé sur le bon sens. Mais les bureaux d'étude et le besoin de "moderniser" ont fait que ce pont a été remplacé par une jetée en dur mais avec des tuyaux traversants pour maintenir le courant marin. Ces passages se sont bouchés rapidement, et il faut maintenant payer (le port de St Elme) pour enlever les accumulations de posidonies et de sable. Quel gâchis!!!!!

Et il va falloir refaire totalement l'ouvrage, et cela a un coût exhorbitant bien entendu. Le tout suite à des études de courantologie faites et refaites, car il n'y a pas de conclusion franche, avec également des coûts conséquents. Fin 2019, une nouvelle étude plus large  sera lancée. Une de plus, mais faite différemment. Il faut répondre à une question: quels travaux sur le port de St Elme pour assurer la fonction de port agrandi et en même temps un courant suffisamment fort pour empècher les accumulations de feuilles mortes de posidonies et de sable.

Au total refaire la plage coûte peu par rapport aux erreurs de gestion de l'anse des Sablettes. Pour l'instant on ne s'est pas donné la peine, ou on a pas eu l'intelligence, de structurer l'anse des Sablettes dans un environnement stable, durable, écologique. 

Pour en terminer, encore deux arguments:

Le coût du réensablement est sensiblement égal ou un peu moins cher qu'un feu d'artifice: pour 2019, c'est un mois de bonheur pour ceux qui veulent profiter de la plage, d'un autre le feu d'artifice c'est 30 minutes, queues et bouchons non compris (combien de voitures? quelle empreinte carbone?).

Enfin, le feu d'artifice, c'est la municipalité qui paie tandis que le coût du réensablement par TPM est mutualisé et ce sont tous les métropolitains qui paient, de Toulon, Hyères et toutes les villes de la métropole.

 

 

Date de dernière mise à jour : 26/07/2019