Créer un site internet

Courantologie Anse des Sablettes

Etude de courantologie sur l'anse des Sablettes

Les études de courantologie se suivent et ne se ressemblent pas. Elles apporteraient des conclusions différentes, qui restent dans les tiroirs de TPM. 

Elles ont pour objectif de comprendre les courants marins dans l'anse des Sablettes conduisant à l'accumulation des posidonies et de sable dans le port de St Elme. Egalement, espérons le, de comprendre les mécanismes conduisant au désensablement de la plage de Mar Vivo. Tous ces phénomènes semblent connectés.

De ce fait il est envisagé d'ouvrir le port de St Elme aux courants marins salvateurs. Pas besoin de bureaux d'étude pour une telle conclusion.

Ces études pourraient indiquer également à quelle hauteur il faut relever la digue pour casser la houle destructrice générée par le vent d'Est ou de Sud Est.

Enfin, espérons que ces études apporteront des informations sérieuses permettant de mieux maîtriser les mouvements de sable, en trop sur St Elme et en moins sur Mar Vivo.

Egalement, nous espérons que toutes ces informations nous seront communiquées, en résumé ou totalement. Pour l'instant notre demande d'information sur les études précédentes, commandées par la ville de La Seyne sur Mer, n'a pas abouti. Elles rentrent peut-être dans le cadre du SECRET DEFENSE, le porte-avion Charles de Gaulle n'étant pas très loin, et y cherchant une place..

On peut noter ceci, d'un rapport PACA 2018 sur les posidonies s'accumulant sur St Elme:

EROSION DU CORDON SABLEUX L’érosion du cordon sableux est essentiellement engendrée lors des régimes provenant des secteurs compris entre le Sud-Est et le Sud-Sud-Ouest (largades). Les houles résultantes de ces régimes de vent peuvent être longues (6 à 10 s) et de forte amplitude supérieures à 3,5 m au large de la baie) d’où une énergie importante lors du déferlement aux abords proches du rivage. Par ailleurs, la réflexion de la houle sur les murs de haut de plage accentue l’entraînement des sédiments dans les « petits fonds ». Jusqu’aux années 1970/1975, l’équilibre sédimentaire était relativement stable avec des cycles d’érosion et de sédimentation.

 

Les courants de l'anse des Sablettes sont essentiellement générés par le sens du vent.

En gros, le vent d'Est fait circuler les courants dans le sens St Elme vers Mar Vivo. Il vide Mar Vivo de son sable, essentiellement à cause de la houle générée, Mar Vivo n'étant pas protégée.

Le mistral, vent d'Ouest, génére un courant de Mar Vivo vers St Elme, très favorable pour le réensablement. 

En résumé, une année à mistral est une bonne année pour la plage de Mar Vivo.

 

Exemple du courant générée par un vent d'Est

Vue saisissante du courant devant mar vivo matérialisé par la turbidité des eaux due au dépôt des sables de carrière !

On voit bien la direction prise par le ruban turbide sous l’action du courant perpendiculairement à la plage et ensuite directement le long de la côte vers la Vernette, la Verne ...vent d’est 12 nds.

Vent d est 4

Superbe image de M. Dahon

Vent est

Sur cette photo ci-dessous prise de la Renardière le mardi 25 juin on voit un ruban d’eau turbide s’évacuer sous l’action du courant, perpendiculairement à partir du blockhaus de mar vivo et ensuite parallèlement à la cote vers Fabrégas.

Cette coloration blanchâtre due au sable de carrière est un marqueur pratique et providentiel d’un type de courant pour un vent particulier : en l’occurrence un vent d’est /sud est ,90/110*, 10 à 15 noeuds.
Le courant semble tangenter la plage jusqu’à mar vivo puisque le sable déposé le lundi soir uniquement devant la Vague Bleue et le grand hôtel ne se disperse pas dans la mer à ce niveau mais seulement à l’extrémité de la plage le long de la côte vers La Vernette la Verne et Fabrégas! ...

Vent est 2

Le courant de turbidité est étroit et se dirige vers l'Ouest

Vent est 3

Et c'est encore mieux avec des images qui bougent!

 

Cette étude du CMV indique d'une manière magistrale que la partie de plage la plus sensible au vent d'Est est l'emplacement prévu pour le lot 1, à l'Ouest de la sortie du chemin Hermitte.

 

N'est-il pas remarquable que ce sont les services préfectoraux qui ont choisi cet endroit pour le lot 1, l'endroit le plus vulnérable aux largades.

Ces services sont la DDTM et DREAL.

N'est-il pas encore plus remarquable que ces services DDTM et DREAL sont ceux qui exigent des études invraisemblables d'impact, de suivi, d'analyse en tous sens, pour ceux qui osent proposer des travaux sur le littoral. Même si les demandes viennent de TPM.

Et alors pourquoi ces services préfectoraux si exigeants pour les autres, pourquoi n'ont-ils pas fait d'étude d'impact et de suivi? Pourquoi se sont-ils basés uniquement sur un constat unique fin décembre 2017 sur l'étendue de la plage de Mar Vivo. Et en plus ce constat est bizarre, pour ne pas dire manipulé, car il fallait du chiffre pour augmenter le nombre de concessions de plage. Le Collectif Mar Vivo avait fait remarquer, au moment de l'enquête publique, que les chiffres étaient traffiqués. Pour faire simple, un calcul de longeur de plage sur Mar Vivo, qui n'avait plus un seul grain de sable en 2018.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 26/01/2021

×